Ludovic Bousquet UDI 33

Ludovic Bousquet UDI Gironde

A PROPOS DES ELECTIONS REGIONALES

C’est le temps des fêtes. Pourtant ma colère après les régionales ne s’est guère apaisée.

Tout le monde a poussé un « ouf » de soulagement en constatant que le Front National n’avait réussi à conquérir aucune région…

Mais a-t-on oublié qu’il a fait, au niveau national, un score historique au premier tour et qu’au second tour, Marine LE PEN réalise 42% dans sa région tandis que sa nièce Marion Maréchal Le Pen obtient 45%, qu’il comptera 356 conseillers régionaux, soit plus que le Parti Socialiste n’en disposera.

Mais a-t-on oublié que les Bartolone, Woerth, Vigier, tout juste élus conseillers régionaux, viennent d’abandonner ce mandat, qui n’était donc qu’une marche de plus dans la satisfaction de leur égo !!

Mais a-t-on oublié que ce scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire, unique au monde, mais créé au début des années 2000 pour éliminer les centristes, permet ainsi aux nationalistes corses, avec à peine 35% des voix, de nous faire croire que l’Ile de beauté est devenue du jour au lendemain nationaliste et de prêter serment sur la « Giustificazione della rivoluzione di Corsica » de Don Gregorio Salvini !!

Mais a-t-on oublié que dans notre région le score de la liste Calmels n’a d’égale que sa prévisibilité !!

Attardons nous sur ce dernier point.

La grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes était donnée pour l’une des plus difficiles à reconquérir. Dans mon édito de juillet dernier, j’expliquais qu’une stratégie gagnante ne pouvait passer que par la présence de deux listes séparées au 1er tour suivies d’une fusion au 2ième tour, respectant le poids réel de chacune des forces. La droite et le centre doivent combattre sur deux fronts. La droite doit redevenir la droite quant aux centristes ils doivent s’unir et s’affranchir de toute tutelle pour incarner leurs valeurs et attirer l’électorat modéré ainsi que les déçus de Hollande qui se sont massivement abstenus au premier tour de cette élection. Il faut donc deux armées ; sinon c’est danser sur un seul pied.

Au lieu de cela les tractations nationales imposent sur tout le territoire le dogme de l’union dès le 1er tour sans prendre en considération les particularités régionales ni les forces en présence. Voici le résultat sur Bordeaux, la liste de Virginie Calmels ne disposant que de très peu de réserve de voix gagne moins de 5% entre les deux tours, tandis que la liste d’Alain Rousset capitalise toutes les voix des autres listes (écologiste – Front de Gauche – Divers Gauche) réalisant un gain de plus de 16%.

Enfin que dire de la composition des listes ?! La coupure avec la réalité est consommée. Liste Calmels en Gironde : une personnalité télégénique et brillante mais propulsée dans l’arène politique il y a seulement quelques semaines, un cavalier, puis quatre ou cinq chefs de parti……Je parle de ce que je connais le mieux mais chez les autres et ailleurs c’est pareil.

Bonnes fêtes de fin d’année, joyeux Noël, et à l’année prochaine.

Ludovic Bousquet
Article publié le 23 décembre 2015

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Aller à la barre d’outils