fredy

LES MILITANTS DE L'UDI GIRONDE INVESTIS DANS LA CAMPAGNE DES DÉPARTEMENTALES

.

Plus qu’une semaine avant le premier tour des Départementales du 22 mars. La semaine passée a donc été riche en événements pour les candidats de Gironde Positive sur Bordeaux : phoning, porte-à-porte, réunions à domiciles, débats télés et aussi réunions publiques. Aucun ménagement pour  les candidats de la Droite et des Centres, complètement investis pour mobiliser les électeurs bordelais dans 8 jours.

Du coup, participation à deux réunions publiques : lundi dans le quartier Saint Genès (canton Bordeaux 1) pour écouter Emmanuelle Cuny et Fabien Robert et vendredi à Saint Augustin pour entendre Géraldine Amouroux et Pierre Lothaire.

Avis très favorable pour ces deux soirées : salles pleines, des candidats déterminés et une ambition commune : redonner aux cantons bordelais leur vraie place au sein du département, tout en amplifiant l’élan donné à Bordeaux par Alain Juppé depuis sa réélection. Bien entendu, le tout dans un climat d’alliance entre les trois partis que sont l’UDI, le Modem et l’UMP.

Les candidats des deux cantons ont ainsi affiché, au cours de leur réunion, des bilans positifs pour leur quartier et ont dressé les priorités pour les années à venir, s’ils sont élus.

Une véritable source de propositions, ce projet Gironde Positive pour ces deux cantons de Bordeaux ! Voici les lignes fortes qui ont retenu toute mon attention.

Le soutien aux familles est une des grandes prérogatives, sans doute lié à la sensibilité d’Emmanuelle  Cuny et de Géraldine Amouroux, toutes deux en charge de l’Enfance à la Mairie. Des projets intéressants ont été évoqués dont la mise en place d’un espace « enfance et familles » sur Bordeaux 1 ainsi que la création d’un lieu de rencontre parents/enfants type parentèle sur Bordeaux 3.

Les candidats sont aussi prêts à additionner leur énergie pour la Jeunesse : création de « la cafet » à proximité du stade Stéhelin, accompagnement des collégiens de Cheverus dans leur nouvelle installation. Le sport reste aussi un élément important dans le cadre de vie des plus jeunes d’où la volonté de mettre un parcours santé au parc Bordelais et de transformer l’ancien marché Victor Hugo en salles de sports de proximité.

Les seniors ne sont pas non plus oubliés : création d’un atelier d’activités pour les seniors près de l’Athénée et d’un club senior dans le quartier Jasmin.

Projet intergénérationnel mais surtout social pour nos quartiers bordelais : maison de quartier dans le secteur Alphonse Dupeux, maisons des droits et de la citoyenneté rue du cloître, salle polyvalente dans les hangars Carton Tassigny pour accueillir les associations, aides aux associations de soutien à l’handi-parentalité, création d’un centre spécialisé pour jeunes adultes ayant des difficultés psychologiques rue François Daunes.

Bordeaux qui comptait 8 cantons n’en a plus que 5 avec la réforme territoriale. Le choix du binôme est donc primordial, tout particulièrement si les compétences du conseil général sont conservées pour le futur conseil départemental. Les quatre candidats, accompagnés de leurs méritants remplaçants (A. Rigeade et L. Bousquet pour St Augustin/ Caudéran, C. Grelaud et. Fraile Martin pour Bordeaux 1) restent sur le terrain ces prochains jours : hors de question de lâcher la solidarité, la gestion  des collèges, le soutien aux personnes âgées, à la petite enfance aux handicapés… à une autre famille politique que Gironde Positive ! Les membres du Blog Centriste espère le succès dimanche prochain d’une équipe de candidats pleine d’idées et de valeurs, et ce pour tous les habitants de notre belle cité.

Publié le 15 Mars 2015 par Frédy LUCAS
Le Blog Centriste

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Aller à la barre d’outils