ludovic bousquet udi gironde

Ludovic Bousquet UDI GIRONDE

UDI GIRONDE
POURQUOI JE CHOISIS NATHALIE DELATTRE

Dans quelques jours les militants UDI de la Gironde vont devoir choisir un nouveau président, pour succéder à Philippe Meynard. Celui-ci, dès son élection en juin 2013, a su insuffler dynamisme et énergie à notre jeune parti, pourtant issu de diverses composantes. Cet élan a été hélas brutalement interrompu suite aux problèmes de santé rencontrés par Philippe. Celui-ci, après mûre réflexion et une décision qui n’appartient qu’à lui-même, a décidé de passer la main.

Le choix que nous avons à faire dimanche est très important. Les fondations de notre parti sont encore fragiles. C’est pourquoi, au-delà de l’exercice très convenu des promesses électorales (plus de démocratie, plus d’action, plus de transparence, plus, plus ,plus,…), le futur président devra être rassembleur, efficace et incarner l’avenir.

Nathalie Delattre remplit ces trois qualités :

Rassembleur 
Dès l’annonce de la candidature de Nathalie Delattre, de très nombreux militants, la quasi-totalité des élus, les dirigeants départementaux de la FED, composante majoritaire en Gironde,  ont apporté leur soutien à Nathalie Delattre. Elle-même, issue du Parti Radical, minoritaire, a parfaitement conscience de la nécessité de diriger la fédération de façon collective et avec l’appui de l’ensemble des militants. Les conditions du rassemblement sont donc réunies. Je suis en revanche assez inquiet par le caractère parfois agressif, et animée par le ressentiment pour certains de ses soutiens, de la campagne menée par son concurrent.

Efficace 
Pendant plusieurs années Nathalie Delattre a présidé le Parti Radical. On lui a suffisamment reproché ces derniers mois de favoriser celui-ci voire elle-même. J’ai pu en faire les frais. Mais force est de constater, par exemple, que cela aurait permis à quatre voix près aux centristes d’avoir enfin un parlementaire en Gironde. Nathalie Delattre est également maire-adjointe de Bordeaux depuis 7 ans. N’oublions pas que nous sommes le 5ième département de France, avec une métropole connue grâce à son nom dans le monde entier. Nous devons tous les jours traiter avec l’UMP mais aussi le Modem. Une personne d’expérience, et qui a déjà fait la preuve d’une certaine efficacité, s’impose. C’est le cas de Nathalie Delattre.

Incarner l’avenir 
Malgré l’expérience décrite ci-dessus, Nathalie Delattre est de la même génération que Philippe Meynard, c'est-à-dire relativement jeune. Femme, mère de trois enfants, elle incarne un renouveau nécessaire et n’aura pas peur de s’inscrire dans la durée. Elle saura habiller la fonction.

Ludovic BOUSQUET
contact@ludovic-bousquet.fr

2 réponses

  1. Hum…! je m’étonne que Ludovic Bousquet ait oublié à ce point le “lâchage” de Nathalie Delattre quand il a été question de le défendre (?) en concertation (?) avec Didier Cazabonne pour les dernières Municipales. Exit du Conseil Municipal de Bordeaux, Ludovic. Lequel n’a pas caché sa déception et son courroux à propos de Nathalie… L’espoir fait vivre, dit-on…. Heureusement. Gare aux déceptions.

  2. Pouvoir s’extraire de ses propres ressentiments et rancunes pour faire le choix que l’on pense être le meilleur pour l’intérêt général.
    Cela interpelle non?

Ajouter un commentaire

Aller à la barre d’outils